Témoignage de 1989 : famille juive incestueuse, sacrifices d’enfants et cannibalisme

Aux États-Unis, le 1er mai 1989, une jeune femme de vingt-neuf ans, Vicky Polin, apparaît sur le plateau de télévision de la célèbre animatrice Oprah Winfrey. Elle révèle que sa famille fait partie d’une secte satanique qui remonte au XVIIIe siècle : ses proches exercent même les professions honorables d’avocat, de médecin ou d’agent de police. Derrière cette apparente respectabilité, ils s’adonnent à des sacrifices humains, à l’inceste et au cannibalisme. Ils boivent le sang de bébés assassinés.

Vicki Polin explique que ces rituels sont effectués « pour acquérir du pouvoir » Elle raconte avoir « été forcée de sacrifier des bébés ». Violée par son père, elle a avorté cinq fois. (Source et suite)

Elle précisera que cela ne concerne pas tous les juifs, que ce n’est pas traditionnel.

« La thérapeute de Polin, Tina Grossman, était sur le plateau de l’émission mais ses interventions ont été supprimées des vidéos disponibles sur YouTube. Elle a dit à Oprah qu’elle avait traité plus de 40 survivants en provenance d’un grand nombre d’états et du Canada. Ils ne se sont jamais rencontré et pourtant disent tous « exactement les mêmes choses. »

Mme Grossman: ils décrivent des rites identiques, exactement comme, puisque je suis juive, si vous alliez à New York ou en Californie et décriviez un Séder dans un état ou un autre et, en tant que Juif, vous le reconnaîtriez. C’est le système de croyance dans le mal et la puissance que vous donne le mal, et il y a ces rituels bien précis, et ils sont très similaires chez tous les survivants.

Oprah: Je vois, mais je suis très surprise parce que la foi juive est la la foi juive. Et l’adoration du diable ne fait pas partie de la foi juive. Je veux dire, les Juifs n’adorent pas le diable.

Mme Grossman: Mais avant qu’il y ait le Christ, et avant qu’il y ait un système de croyance en un Dieu unique, il y avait le paganisme — et il existe encore dans le monde, et dans de nombreuses cultures, on trouve encore la croyance qu’il y a de la force et de la puissance dans la consommation réelle de chair humaine ou animale. » (Source)

 

« Le nom de Lilith viendrait de l’hébreu “laïl“ signifiant “nuit“ en accointance avec le terme chaldéen de même sens “lilia“. Cette Laïla ou Laylâ évoque la bien-aimée de Majnûn, fou d’amour pour celle qui lui échappe et dont l’absence le laisse “abandonné à l’errance“1. A l’aube de la civilisation, dès Sumer, la démone “Lilitu“ est déjà “celle qui n’a pas d’époux“2, vierge inassouvie à la recherche d’un mâle à séduire ou d’un enfant à ravir et c’est déjà une puissance de la Nuit.

L’appétit sexuel de Lilith puise son origine dans l’aspect dévorant qu’elle  montre dans la tradition babylonienne avec d’une part la démone “Lamastu“, sorte de vierge nymphomane qui attaque les humains et ravit les nourrissons, et d’autre part avec une ravisseuse nommée “Ardat-lilî“, vierge inassouvie qui assaille “les hommes mariés et leurs foyers“3.

Elle n’a pas connu l’amour et, par réaction, elle entend violer le mâle et tuer l’enfant, stoppant ainsi le processus de la manifestation. Elle “n’a pas connu la jouissance“4 mais elle suggère que le détournement, le renversement de sa puissance sexuelle peut déboucher sur la Délivrance, comme en témoigne la tradition tantrique. »

  • (1) Majnûn : L’amour poème, p. 62 (Sindbad, 1984).
  • (2) et (3) Génies, anges et démons, p. 101 (Seuil, 1971).
  • (4) Revue d’Assyriologie et d’Archéologie orientale. 17.176.

(Daniel Giraud, LILITH ET LE MYTHE Source, et suite)


 

Des témoignages identiques existent, dont les plus récents (2017) :

Un dossier : Les Dessous des « Abus Rituels 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s